Muriel Beaujean
Le conseil conjugal et familial, pour être épanoui dans la vie et dans les liens !
Muriel Beaujean
Le conseil conjugal et familial, pour être épanoui dans la vie et dans les liens !

Articles

Septembre approche. Avec lui se profile un évènement récurrent de la vie des parents d’élèves : la rentrée scolaire. Riche en émotions quand les enfants sont petits, la rentrée demeure à tout âge un évènement chargé dans la vie des familles.

Dès lors, des questionnements peuvent surgir, tels que :

1. Comment anticiper la rentrée scolaire ?

2. Comment choisir les activités extra-scolaires de ses enfants?

3. Comment optimiser l’organisation de l’année scolaire à venir ?

1- Comment anticiper la rentrée scolaire ? En consacrant un temps à la relecture de l’année passée …

​​L’été étant passé par là, il aura permis aux plus chanceux de partir en vacances. Le changement de cadre et de rythme aura peut-être ouvert un espace et une distance permettant une relecture de l’année écoulée. Une rapide évaluation pourra se faire, afin d’identifier les points forts et les points faibles de l’année précédente :

Qu’est-ce qui a fonctionné pour chacun ?

Qu’est-ce qui a posé question ou difficulté dans l’organisation quotidienne ?

En tant que conseillère conjugale et familiale, j’entends que la rentrée scolaire est vécue comme une charge mentale et financière pour les parents, surtout pour les mères de famille, qui gèrent souvent la majorité du temps domestique.

Les parents se questionnent, sur la pertinence d’éveiller leur enfant à la musique, de l’initier à un sport, à une langue étrangère, à ceci ou bien cela…

Cette tendance actuelle à remplir les agendas de nos enfants s’inscrit dans un mouvement plus général de notre époque, qui consiste à remplir le temps.

Le temps libre nous confronte à nous-même et nous fait éprouver notre capacité à être seul. Le désoeuvrement sera tantôt perçu comme de la paresse, ou tantôt comme un espace de ressourcement permettant de se connecter à soi-même, et à son désir personnel. Un subtil équilibre sera alors à trouver entre l’éveil des plus jeunes à différents possibles, et le souhait (de qui ?) de remplir une éventuelle peur du vide.

2. Comment choisir les activités extra-scolaires de ses enfants ?

En tant que conseillère conjugale et familiale, je crois qu’une activité extra-scolaire par enfant bien choisie, sera plus pertinente qu’une profusion d’activités risquant d’épuiser l’enfant. Les apprentissages scolaires mobilisant beaucoup les enfants, le temps libre sera lui aussi nécessaire pour trouver un point d’équilibre entre le repos et les stimulations éducatives.

Cette capacité à éprouver le calme, et parfois l’ennui, confronte également l’enfant à sa capacité à se « détacher » de la masse et à se « séparer » de ses camarades. Cette question du temps libre peut se relier à la question de la séparation et à la peur du vide. Chacun de nous vit cette question de manière très personnelle, faisant écho aux expériences vécues au cours de la toute petite enfance, puis de l’enfance, de la jeunesse et à l’âge adulte.

Des relations parentales sécurisantes favoriseront un attachement « safe » chez l’enfant, qui influera positivement la capacité du jeune à entrer en relation puis à vivre des expériences de séparation dans une relative tranquillité.

Quand les parents ne peuvent pas remplir cette fonction, d’autres figures d’attachement pourront prendre le relai : grand-parents, oncles et tantes, amis …

3. Comment optimiser l’organisation de l’année scolaire à venir ?

Pour en revenir à la question de la rentrée scolaire, ma recommandation de conseillère conjugale et familiale est de réussir à identifier et à distinguer plusieurs niveaux:

  • ce qui relève du désir personnel de l’enfant,
  • ce qui relève du désir des parents,
  • ce que permettent les ressources de la famille.

A partir de là, il sera pertinent de construire une organisation qui tienne compte des désirs de chacun, ainsi que des contraintes du réel (en temps, en argent, en disponibilité).

Pour les familles attentives à leur budget, il est possible de se rapprocher de leur mairie pour connaitre les activités proposées, prenant en compte les ressources financières des familles : les centres d’animation et les associations conventionnées sont des lieux de ressources.

En sachant que rien n’est définitif, et que dans la souplesse, le dialogue et le respect mutuel, il est toujours possible de se ré-ajuster et de se-repositionner.

 

Belle rentrée à tous!

Muriel Beaujean

Conseillère conjugale et familiale, à Paris et en ligne


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.