Muriel Beaujean
Le conseil conjugal et familial, pour être épanoui dans la vie et dans les liens !
Muriel Beaujean
Le conseil conjugal et familial, pour être épanoui dans la vie et dans les liens !

Articles

Pour illustrer mes voeux avec un peu de légèreté et de fantaisie, j’ai choisi de partager avec vous l’expérience du film d’animation « Coco » que je suis allée voir en famille pendant ces vacances de Noel. Ce film d’animation, comme beaucoup de contes, s’adresse autant à la psychologie des enfants que des adultes.

Pour les enfants, cette histoire raconte la vie d’un petit garçon passionné de musique, vivant dans une famille où la musique est bannie. Il va partir à la rencontre de son histoire familiale pour devenir qui il a envie d’être et accomplir son rêve. Un grand classique…

Pour les adultes, ma compréhension de ce film, connectée à ma réceptivité de conseillère conjugale et familiale, me parait beaucoup plus profonde et nuancée.

Pour moi, le personnage central incarné par le petit garçon part à la recherche de son identité; ce qui va l’amener à se confronter au secret de sa famille quant à l’identité de son arrière-grand-père, et les raisons de sa disparition.

L’adage selon lequel « les absents ont toujours tort » illustre à propos la croyance collective qui maintient l’homéostasie familiale au début du film; emprisonnant les protagonistes dans des positionnements rigides.

L’arrière grand-père, musicien et parolier talentueux disparu sans laisser de traces lors d’une tournée, est collectivement désigné comme le mauvais objet ayant failli en abandonnant sa famille au détriment de sa passion pour la musique.

Pour contenir le choc émotionnel de cette disparition inexpliquée et par là-même inexplicable (!), les différents membres de la famille vont rejeter la musique et l’interdire pour chaque membre; en la personnifiant comme une tentatrice responsable de l’abandon d’une mère et de sa fille par un musicien décrit comme inconséquent.

En allant au-delà de ce qui se donne à voir, la réalité est toute autre: ce musicien talentueux était également le parolier d’un duo musical en plein essor. A mesure que la notoriété de ce duo grandissait, les tournées et l’éloignement du foyer étaient de plus en plus fréquents…

Jusqu’au jour où le parolier décida de mettre un terme à cette collaboration, afin d’être plus présent pour sa femme et sa fille. Le retrait de ce duo musical en plein essor fut intolérable pour l’autre musicien, dépourvu du talent d’écrire, qui tua son partenaire plutôt que d’accepter son éloignement; et cela afin de s’accaparer ses textes, et la gloire associée. La disparition inacceptable du musicien est en réalité liée à sa mise à mort par son rival, et non à un lâche abandon par un chef de famille inconséquent…

Au-delà de la véracité de chacune des versions, pour moi cette histoire est une invitation à lire entre les lignes, à chercher à comprendre, et à suivre son instinct.

Pour 2018, je nous souhaite la santé, l’amour, la joie de vivre; mais aussi et surtout de l’authenticité!


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.